News

20juin

Départ en vacances - Vérifiez votre voiture : les 10 points à contrôler

Départ en vacances - Vérifiez votre voiture : les 10 points à contrôler

Voici une série de contrôles simples à réaliser avant de prendre la route du soleil. Pour partir l'esprit léger, prenez quelques minutes et levez le capot de votre auto. Au moindre doute, adressez-vous à un professionnel : la sécurité avant tout !

Les pneus

On ne le répétera jamais assez, les pneus constituent le seul lien de la voiture avec la route. Leur importance est donc fon-da-men-tale. Pourtant, d’après une enquête BVA commandée par le Syndicat des Professionnels du Pneu et la Prévention routière en mai 2013, 50 % des conducteurs ne contrôlent l’état de leurs pneus que trois fois par an alors qu’il faudrait le faire tous les mois !

Vérifiez en premier l'usure des bandes de roulement à l'aide des témoins d'usure disposés au fond des sculptures. Si ceux-ci affleurent, le pneu est plus qu'usé, ce qui accroît notamment le risque de perte de contrôle sur revêtement gras-mouillé. Passez la main derrière chaque flanc à la recherche d'une coupure, d'une hernie, d'un décollement de la bande de roulement etc. En cas de doute, faites examiner l'enveloppe par un homme de l'art. Gardez aussi à l’esprit qu’en cas d’accident, un assureur examinera aussi l’état de vos pneus. S’ils sont usés, il pourra trouver là un bon prétexte pour engager davantage votre responsabilité et minorer, voire annuler, ses remboursements, arguant du manque d’entretien de la voiture. Enfin, avant de prendre la route, n'oubliez jamais de rétablir les bonnes pressions, dont vous trouverez les valeurs dans l’encadrement de la portière conducteur.

 

Les freins

Si votre voiture est dotée d’un frein à main « classique », comptez le nombre de crans que parcourt le levier de frein à main pour arriver au blocage. Moins de 6, c'est bon. Au-delà, les garnitures arrière nécessitent au moins un réglage.

Pour connaître l'état des plaquettes, il faut regarder soit au travers des trous de la jante, soit en déposant la roue. Normalement, un témoin d'usure signale par l'allumage d'un voyant au tableau de bord que les plaquettes sont presque au bout. Il reste alors de 1000 à 3000 km avant d'attaquer le fer des disques. La plaquette usée "à mort" fait entendre un bruit de raclement sourd au freinage (le disque est alors "cuit", et il faut le changer).

 

La signalisation

Une ampoule de clignotant claquée se repère au volant : le bruit n'est plus le même ou le feu reste allumé en permanence. Pour les stops, c'est plus délicat. Reculez contre un mur et vous verrez distinctement les lueurs rouges. Ou mieux, demandez à quelqu’un de se placer derrière la voiture… Quant aux phares et feux de position, leur vérification ne prend que quelques secondes. De même, le fonctionnement et l'état des réglages de rétroviseurs sont apparents et faciles à contrôler. Ne négligez pas ces points vitaux. Une voiture mal signalée est un danger pour tous.

 

La climatisation

Faites contrôler la charge de gaz réfrigérant. Si la production de froid est lente à venir et si l'air qui se présente aux bouches d'aération est plutôt tiède et humide, il y a de fortes chances que le niveau de gaz soit insuffisant. Pensez également à remplacer le filtre de l'habitacle au moins tous les deux ans. Facile à faire soi-même.

 

Le filtre à air

A changer une fois par an ou tous les 20 000 km. Pour le changer, rien de plus simple. Il suffit de dévisser le couvercle du porte-filtre et de remplacer le filtre usagé par un neuf. Remontez le couvercle et le tour est joué. Vous diminuerez ainsi votre consommation et améliorerez le rendement moteur.

 

L’huile moteur

Avant chaque long trajet, il est conseillé de vérifier le niveau d'huile de votre moteur. Sortez la jauge de contrôle, puis replongez-la dans son emplacement. Sortez-la de nouveau. La trace doit se situer entre les repères « mini » et « maxi ». En cas de manque, faites le complément avec une huile de même viscosité. Retenez qu’une consommation excessive d’huile peut indiquer une usure importante du moteur ou un défaut d’étanchéité. Pour une utilisation citadine, préférez une huile de semi-synthèse ou de synthèse. Pour les diesels modernes, veillez à respecter les indices de qualité préconisés par les constructeurs.

 

Le liquide de refroidissement

Un niveau à vérifier en moyenne une fois par mois, moteur froid afin d’éviter d’être aspergé de liquide bouillant. Le niveau doit se situer entre les témoins "mini" et "maxi" du vase d’expansion. Le complément, si besoin est, doit se faire uniquement avec du liquide de refroidissement. N’employez jamais d’eau.

 

Le liquide de freins

Le niveau de liquide de freins doit être compris entre les indicateurs "mini" et "maxi". Le petit bocal de liquide de freins est généralement placé dans le compartiment moteur, au-dessus du maître-cylindre. Si le niveau est proche du mini, vérifiez l’état de vos plaquettes…

 

Le liquide de lave-glace

Le lave-glace doit toujours être plein. S’il en manque, faire l’appoint avec un liquide spécifique à base d’alcool et antigel. Ne pas mettre d’eau claire seule. En hiver, elle gèle. Enfin, il est déconseillé d’utiliser des détergents ménagers, car ils abîment les caoutchoucs.

 

Le chargement du véhicule

Veillez à ne pas dépasser le PTAC (poids total autorisé en charge) de votre véhicule. Il est indiqué sur l'extrémité des portières ou sur votre carte grise. Un excédent de poids nuit à la fois à la tenue de route et au freinage, augmentant ainsi le risque d’accident.